Responder

Jean François enfant du roi de France (1788)

cvanklaveren
cvanklaveren
Mensajes: 5816
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,

Une étrange histoire, découverte grace à un dépôt d'un acte (le 2) sur un groupe facebook

1 / 1er acte que j'ai trouvé en ligne sur le site des Archives Belges
Source : arch.be, province du Luxembourg (arr. Arlon, Neufchâteau), Bercheux, Registres Paroissiaux. Actes de décès / sépultures. 1788-1788, vue 105
Bercheux ( https://search.arch.be/fr/rechercher-des-archives/resultats/inventaris/rabscan/eadid/BE-A0521_711846_711278_FRE/inventarisnr/I711846711278602/level/file/scan-index/79/foto/521_0846_000_00119_000_0_0070_r - lien direct à condition d'avoir un compte gratuit sur le site des archives belges)
Décès de Jean François fils du roi de France.JPG
Texte de l'acte (en français)
Ce 29 mars 1788 fut enterré dans le cimetière de Bercheux Jean
François enfant du roi de France lequel enfant est décédé à
Juseret où il étoit en pension chez Gilles BRET pour foi j'ai
signé cette à Bercheux le jour mois et an que dessus.
JC REDING curé

2 / 2e acte déposé sur le groupe facebook (étrangement différent)
Source : ??
Décès de Jean François fils du roi de France - doublon.jpg
Texte de l'acte (en français)
aujourd'hui 29 mars 1788 est décédé en âge d'un an, Jean François enfant du roi
de France
, lequel enfant fut à la nourice chez Gilles BRET de Juseret par ordre
du procureur du roi de Sedan, et il fut enterré le même jour dans le cimetière de
Bercheux pour foi j'ai signé cette an dit Bercheux le jour mois et an que dessus
JC REDING curé

Que peux recouvrir les termes enfant du roi de France ??

Un enfant français abandonné, orphelin ou trouvé et mis en nourrice en Belgique ??

Ou un réel fils caché de Louis XVI et Marie Antoinette ?? Mais si j'en crois la 2e version de l'acte, Jean François serait mort à un an, donc né vers mars 1787 et là c'est impossible, en effet Louis XVI et Marie Antoinette ayant eu une fille 8 mois avant (Sophie-Béatrice).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_XVI#Descendance

J'attends vos commentaires.


EDIT : Merci à Anna d'avoir identifier le lieudit
Última edición por cvanklaveren el 20 Enero 2020, 10:10, editado 3 veces en total.
Cordialement
;) Cendrine 8-)

Les Menus de Généanet (MàJ 14/07/2018)
FAQ sur les arbres
Mes recherches infructueuses
Inutile de m'envoyer un MP en réponse à un message du forum, je n'y répondrai pas

mikeright
mikeright
Mensajes: 1599
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour.
Ce pourrait être la progéniture de Louis 16 et d’une autre ...
Que vient faire le procureur du roi dans l’affaire ...
Mike.

mbicaismuller
mbicaismuller
Mensajes: 12653
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour

pour moi ce doit être quelque chose comme, plus tard, pupille de la nation

Cordialement
Li meraviho naisson sènso li semena
Les merveilles naissent sans qu'on les sème


Marie Louise

keltz
keltz
Mensajes: 701
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,

Le lieu est JUSERET, il était habituel que les enfants en nourrice soient placés chez les habitants dans un même village, donc vérifier les actes de décès des enfants, de ces registres, pour voir quelle est la formulation de ces actes.

Cordialement
Anna

mgrvaxzx
mgrvaxzx
Mensajes: 681
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour !

J’avais vu il y a quelque temps dans une paroisse de ce coin-là (peut-être Bercheux même, malheureusement je n’ai pas l’air d’avoir noté…) toute une série d’enfants du roi de France.

Ce qui est peut-être étonnant c’est que les enfants du roi de France soient placés au duché de Luxembourg.

Voici la deuxième version de l’acte : (ce registre de décès se trouve avant les baptêmes 30/12/1778 - 28/09/1797).

Ajout : C’était à Ebly, à quelques kilomètres de Juseret ! Voici l’acte de sépulture de « Une petite fille [encore aux maillots ??] sous le nom de Catherinne [suivant le billet du commis Simon ?? Mercadil ?? des enfans du Roy à Sedan] ici a la pension du Roy de France chez la femme de Francois Stousse d’Eblie » : https://www.familysearch.org/ark:/61903/3:1:3Q9M-CS17-GQ7T (sur FamilySearch car search.arch.be est en panne en ce moment — on peut ainsi comparer la qualité de la numérisation avec les images ci-dessus :)).
20200120-215637.png
Il y en a deux autres plus bas sur la même page, placés à Vaux-lez-Chêne et Maisoncelle :
20200120-215927.png
On en trouve quelques autres les années suivantes, jusque 1792 (il n’y a plus de roi de France après …).

mbicaismuller
mbicaismuller
Mensajes: 12653
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour

ça pourrait aussi être une autre façon de dire " enfants Français "

Cordialement
Li meraviho naisson sènso li semena
Les merveilles naissent sans qu'on les sème


Marie Louise

keltz
keltz
Mensajes: 701
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,

Je suis d'accord avec Marie-Louise, d'autant qu'en Lorraine, il y avait beaucoup de villages entiers de nourrices, dont les enfants ne portaient qu'un prénom, sachant que la Lorraine, venait d'être Française (1766) , proche du Luxembourg, il se peut que ces enfants Français soient Lorrains.

Mes salutations
Anna

mgrvaxzx
mgrvaxzx
Mensajes: 681
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour !

Voici quelques références qui peuvent éclairer cette question :
  1. En 1779, on trouve dans un arrêté du Conseil du Roi que
    Sa Majesté veut qu’à compter du 1ᵉʳ octobre les enfants nouveaux-nés, exposés ou abandonnés, soient portés à l’hôpital des enfants trouvés le plus voisin du lieu où ils auront été trouvés (…)
    Voir L’enfance abandonnée à Reims à la fin du XVIIIᵉ siècle par A. Chamoux (note 1). Cet article discute des enfants trouvés à la charge de l’Hôtel-Dieu de Reims, mais dans le graphique entre les pages 280 et 281, on voit que les familles accueillant ces enfants accueillent aussi des enfants trouvés “au Compte du Roy” (sans doute un synonyme de l’expression “à la pension du Roy de France” que l’on trouve dans certains actes de décès à Ébly).
  2. Dans ce sens, en 1767, Sa Majesté a voulu
    que la Caisse d’escompte donne chaque année aux enfants-trouvés, sur les quittances du trésorier de ladite maison, une somme de cent cinquante mille livres, à prendre sur ses bénéfices.
    Source : https://books.google.be/books?id=D6xlLv ... ts+trouvés (article XXXIV).
  3. Les enfants trouvés étaient considérés comme une ressource dont le roi pouvait disposer, en particulier pour le peuplement des colonies ou l’armée. Voir Enfant trouvé — enfant objet par Muriel Jeorger.
  4. Les enfants abandonnés connaissait (au moins à Amiens et Reims et encore plus à Rouen) un taux de mortalité double de la normale : Les abandons d’enfants à Amiens vers la fin de l’Ancien Régime par Charles Engrand (pp. 88-90) ; voir aussi l’article sur Reims ci-dessus.
  5. Au moins en Lorraine (un phénomène similaire à Sedan expliquerait le placement d’enfant à 60 km de là du côté de Bercheux et Ébly), les enfants trouvés étaient en concurrence, pour les nourrices, avec les enfants de famille aisées et les hospices devaient chercher de plus en plus loin. Voir La Vie quotidienne en Lorraine aux XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles par Guy Cabourdin.
  6. En Nouvelle-France, les enfants trouvés étaient appelés « enfants du roi ».
    À qui donc incombait la responsabilité de trouver une nourrice à ces nouveau-nés abandonnés ? Avant 1760, le schéma est assez simple : l’État en était responsable. C’était donc au roi de France de payer pour l’entretien des enfants trouvés (appelés « enfants du roi »). Le souverain mandatait alors le procureur de la juridiction de faire le choix des nourrices parmi les femmes qui se présentaient à lui.
    Source : La mise en nourrice en Nouvelle-France : l’île de Montréal, 1680-1768 par Émilie Robert (pp. 20-21).

cvanklaveren
cvanklaveren
Mensajes: 5816
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonsor mgrvaxzx
mgrvaxzx escribió:
21 Enero 2020, 23:06
Merci beaucoup pour cet exposé. Je vais prendre le temps de tout lire pour comprendre cette appellation.
Cordialement
;) Cendrine 8-)

Les Menus de Généanet (MàJ 14/07/2018)
FAQ sur les arbres
Mes recherches infructueuses
Inutile de m'envoyer un MP en réponse à un message du forum, je n'y répondrai pas

manidangelo
male
Mensajes: 1
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
[attachment=0]84467130_10216145575051511_3557208175016935424_o.jpg[/attachment

Cette photo fait partie d'un article paru dans la revue " Ça m'intéresse " dont voici l'article en entier.
Donc il semble bien que ce Jean-François soit un enfant du roi Louis XVI et d'une de ces jeunes filles vierges issues de la bourgeoisie... et repérées par la Pompadour pour le plaisir du roi...

https://www.caminteresse.fr/histoire/pourquoi-louis-xvi-a-t-il-ete-guillotine-11124846/?fbclid=IwAR3gA8EqhPYAFMyyrTNBDFNR_myqHizhuMrod2ipo8oBYxJ0XOURZmrLcWM
Adjuntos
84467130_10216145575051511_3557208175016935424_o.jpg

mbicaismuller
mbicaismuller
Mensajes: 12653
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
manidangelo escribió:
05 Febrero 2020, 14:02
[attachment=0]84467130_10216145575051511_3557208175016935424_o.jpg[/attachment

Cette photo fait partie d'un article paru dans la revue " Ça m'intéresse " dont voici l'article en entier.
Donc il semble bien que ce Jean-François soit un enfant du roi Louis XVI et d'une de ces jeunes filles vierges issues de la bourgeoisie... et repérées par la Pompadour pour le plaisir du roi...

https://www.caminteresse.fr/histoire/pourquoi-louis-xvi-a-t-il-ete-guillotine-11124846/?fbclid=IwAR3gA8EqhPYAFMyyrTNBDFNR_myqHizhuMrod2ipo8oBYxJ0XOURZmrLcWM
Bonjour

que Louis XV ait été " approvisionné " en jeunes filles par l'intermédiaire de ses valets

et de la Pompadour, n'est pas une preuve que ce Jean François ait été son fils.

D'autant que ledit Jean François décède en 1788 " âgé d'un an " et que Louis XV est mort en 1774 !

Par ailleurs, le " parc au cerfs " est dit avoir fonctionné de 1751 à 1765.

Quant aux enfants cités dans le message de mgrvaxzx , l'un est décédé en 1785 l'autre

en 1786 âgé " de quelques semaines "

Pour terminer, le magazine " ça m'intéresse " n'est pas connu comme magazine historique

et l'auteur de l'article n'est pas connue, sauf erreur de ma part, comme historienne

mais comme journaliste d'investigation.

Cordialement
Li meraviho naisson sènso li semena
Les merveilles naissent sans qu'on les sème


Marie Louise

Responder

Volver a “Mentions historiques dans les registres”