Responder

GENEALOGIE DORIGNY bloquée en 1821.

galipou
male
Mensajes: 256
en parcourant tous les actes un par un des années précédant la naissance de Pierre né en 1712, j'ai trouvé le mariage à Fère en Tardenois(02) le 26/08/1704 de Robert DORIGNY fils de (feu)Etienne et DELORME Marguerite
avec ADAM Marie fille de Nicolas et COBLANC (?) Marçon de la paroisse St Jacques de Reims (51)....

maintenant il faut chercher la naissance de Robert et le mariage de ses parents ..... en épluchant tous les actes un par un, mais comme on ne sait pas quel était son âge à son mariage, ya du travail !!!

bonnes recherches !!

spigac
male
Mensajes: 17
Bonjour,
Je vous remercie une fois de plus de votre dévouement.
Mille mercis pour votre aide et votre disponibilité toujours précieuses.
En recherchant l’acte, je me suis égaré bien involontairement dans les années 1705,1707, les chiffres 5,7,et 4 se confondant dans l’écriture des registres.
En bien, cependant, car cela m’a permis, d’abord de constater la généralisation du nom, alors qu’il est rare dans le Midi ; puis, l’expérience aidant, de noter tous les homonymes rencontrés avec leurs détails et leur référence afin d’y revenir le cas échéant et probablement, vu la petitesse du village où tout le monde devait être parent.
Bien entendu, j’ai finalement trouvé la bonne année et l’acte, mais en dernier, à 3 heures du matin, et je vais l’étudier après avoir récupéré un peu de sommeil.

Sur la non-méthode, j’ai bien compris que le moindre détail puisse être important, d’où déjà l’idée d’élargir cette généalogie agnatique au moindre membre de la famille, au moins cognatique, ce que je n’avais pas prévu au départ, ce qui pourrait être le travail de toute une vie et plus, sans avoir progressé grandement si l’on veut s’assurer de nos recherches.

Je retiens cependant une constante à suivre, avec toujours un doute si l’on se consacre uniquement aux BMS :
-acte de naissance de la personne en premier lieu.
- puis acte de mariage en « allant à la pêche », souvent à partir de sa majorité -20 ans, je présume -
à ce niveau-là, inconvénient : on ne sait pas s’il s’est remarié (par ex à la suite du décès de sa première épouse)
- idem pour l’acte de décès, avec aussi l’inconvénient de ne pas être certain que ce soit la bonne personne qui figure dans les actes précédents, les curés étant avares de renseignements à croiser.

Je suppose qu’il faut donc le faire avec les recensements que je viendrai voir un jour sur place lorsque j’aurai suffisamment de matière à exploiter, voire avec d’autres séries que j’ignore ?

A ce niveau de réflexion- j’espère ne pas m’être trompé jusqu’à présent- me viennent deux remarques, que je soumets aux autres généalogistes, ayant déjà bénéficié de votre aide et de votre grande disponibilité : cela servira à d’autres amateurs comme moi, et ils sont nombreux et évitera de vous solliciter trop souvent pour des problèmes mineurs.
Dès que l’on bute sur un individu, et après avoir vainement recherché dans les villages alentour, et s’être assurés qu’ils ne soient pas Protestants, je pars du postulat qu’il n’est pas possible de déclencher immédiatement et systématiquement des recherches dans tout le Royaume, dans l’Immigration (aux Etats-Unis par exemple), dans la Marine, chez les Prisonniers ou les Forçats, et j’en passe.

1) les familles protestantes étaient très répandues aux siècles précédents : quid des registres de naissances, baptêmes, mariages, décès, je suppose que ces ancêtres figuraient ailleurs, dans des registres à part de BMS, mais lesquels et où ?
2) les hommes bougeaient beaucoup à l’époque, contrairement à la pensée commune: saisonnalité dans le travail récoltes, maraîchage fuite des épidémies, mines, itinérants, « forains » et ainsi trouvaient épouses loin de leur lieu de naissance, certes parfois dans d’autre villages alentour, mais aussi dans d’autres régions, voire dans d’autres pays. Comment procéder : méthodiquement, ou au feeling ? je n’ai aucune idée ou piste de réflexion.
Alors, comment peut-on retrouver régulièrement sur Généanet la généalogie de telle personnalité aussi facilement ?

Encore une fois, je vous remercie de m’avoir épaulé, j’ai pourtant avant tout tenté par moi-même de trouver les solutions pendant plusieurs semaines avant de vous solliciter, je me rends compte du travail fourni du désir et de la satisfaction de rendre service.
Bien cordialement.

pelisson
pelisson
Mensajes: 2276
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
spigac escribió:
20 Abril 2020, 10:45
Bonjour,
Je vous remercie une fois de plus de votre dévouement.
Mille mercis pour votre aide et votre disponibilité toujours précieuses.
En recherchant l’acte, je me suis égaré bien involontairement dans les années 1705,1707, les chiffres 5,7,et 4 se confondant dans l’écriture des registres.
En bien, cependant, car cela m’a permis, d’abord de constater la généralisation du nom, alors qu’il est rare dans le Midi ; puis, l’expérience aidant, de noter tous les homonymes rencontrés avec leurs détails et leur référence afin d’y revenir le cas échéant et probablement, vu la petitesse du village où tout le monde devait être parent.
Bien entendu, j’ai finalement trouvé la bonne année et l’acte, mais en dernier, à 3 heures du matin, et je vais l’étudier après avoir récupéré un peu de sommeil.

Sur la non-méthode, j’ai bien compris que le moindre détail puisse être important, d’où déjà l’idée d’élargir cette généalogie agnatique au moindre membre de la famille, au moins cognatique, ce que je n’avais pas prévu au départ, ce qui pourrait être le travail de toute une vie et plus, sans avoir progressé grandement si l’on veut s’assurer de nos recherches.

Je retiens cependant une constante à suivre, avec toujours un doute si l’on se consacre uniquement aux BMS :
-acte de naissance de la personne en premier lieu.
- puis acte de mariage en « allant à la pêche », souvent à partir de sa majorité -20 ans, je présume -
à ce niveau-là, inconvénient : on ne sait pas s’il s’est remarié (par ex à la suite du décès de sa première épouse)
- idem pour l’acte de décès, avec aussi l’inconvénient de ne pas être certain que ce soit la bonne personne qui figure dans les actes précédents, les curés étant avares de renseignements à croiser.

Je suppose qu’il faut donc le faire avec les recensements que je viendrai voir un jour sur place lorsque j’aurai suffisamment de matière à exploiter, voire avec d’autres séries que j’ignore ?

A ce niveau de réflexion- j’espère ne pas m’être trompé jusqu’à présent- me viennent deux remarques, que je soumets aux autres généalogistes, ayant déjà bénéficié de votre aide et de votre grande disponibilité : cela servira à d’autres amateurs comme moi, et ils sont nombreux et évitera de vous solliciter trop souvent pour des problèmes mineurs.
Dès que l’on bute sur un individu, et après avoir vainement recherché dans les villages alentour, et s’être assurés qu’ils ne soient pas Protestants, je pars du postulat qu’il n’est pas possible de déclencher immédiatement et systématiquement des recherches dans tout le Royaume, dans l’Immigration (aux Etats-Unis par exemple), dans la Marine, chez les Prisonniers ou les Forçats, et j’en passe.

1) les familles protestantes étaient très répandues aux siècles précédents : quid des registres de naissances, baptêmes, mariages, décès, je suppose que ces ancêtres figuraient ailleurs, dans des registres à part de BMS, mais lesquels et où ?
2) les hommes bougeaient beaucoup à l’époque, contrairement à la pensée commune: saisonnalité dans le travail récoltes, maraîchage fuite des épidémies, mines, itinérants, « forains » et ainsi trouvaient épouses loin de leur lieu de naissance, certes parfois dans d’autre villages alentour, mais aussi dans d’autres régions, voire dans d’autres pays. Comment procéder : méthodiquement, ou au feeling ? je n’ai aucune idée ou piste de réflexion.
Alors, comment peut-on retrouver régulièrement sur Généanet la généalogie de telle personnalité aussi facilement ?

Encore une fois, je vous remercie de m’avoir épaulé, j’ai pourtant avant tout tenté par moi-même de trouver les solutions pendant plusieurs semaines avant de vous solliciter, je me rends compte du travail fourni du désir et de la satisfaction de rendre service.
Bien cordialement.
Bonjour,
Au sujet des recherches sur les protestants, ils n’apparaissent pas sur les BMS, catholiques mais des registres existent sur les AD de plusieurs départements.

Un autre outil intéressant pour vos recherches : Généabank. L'accès total y est autorisé lorsqu'on adhère à une association généalogique mais on peut aussi l'utiliser sans, en tâtonnant. Il pourrait vous permettre de suivre ces saisonniers ou des migrants internes. L'avantage est qu'on peut aussi y trouver des infos non visibles dans les BMS : des actes notariés (Contrat de mariage, testament).
Personnellement, je note peu de collatéraux (frère ou sœur d'un ancêtre direct) sur mon arbre mais il est indispensable de les étudier pour dénicher des infos pour remonter des branches anciennes, vous avez tout à fait raison.

Enfin, si et quand vous pourrez y accéder, les recherches sur les actes notariés sont très instructives. Le bémol est qu'elles sont rarement numérisées et donc que les recherches se font sur place aux AD;
Bonne recherche
Pelisson

galipou
male
Mensajes: 256
bonjour Gloria
je suis encore remontée dans vos recherches !!
trouvé la naissance en 1685 de Robert (marié avec Marie ADAM) ainsi que le mariage de ses parents 3 ans avant ....
je vous laisse trouver les dates toute seule !!! ;)

je vais voir si on peut remonter plus haut dans cette branche .... les actes sont en ligne à partir de 1557 !!!

galipou
male
Mensajes: 256
trouvé aussi la naissance du père de Robert en 1658.... mais j'ai l'impression qu'il n'y a que les baptêmes d'enregistrés pour cette période .... (comme souvent à cette époque !!)

spigac
male
Mensajes: 17
Vous êtes formidable !
je n’ai pas eu de temps aujourd’hui, ce que j’ai trouvé la nuit dernière me paraît très intéressant et je vous le livre volontiers tel que découvert :
Baptêmes à Fère en Tardenois de :
- Marguerite D. fille de Robert et de Adam Marie le 23/03/1704 notamment en présence D’ E S tienne et de Maire Delorme page 171/330
- EStienne D., fils d’ Estienne D et de Sébastienne Canny (signé Canni) le 24/09/1704 p.191/330
- Etienne D. fis d’Estienne D. et de Sébastienne Cani21/07/1707 page 253/330 (en signature Estienne D.)
- Antoine Robert D., fils de robert et de Adam marie le 1/1/1708 p.314 ET 315/330
Décès de Robert D. le 22/09/1709

Bien cordialement.

spigac
male
Mensajes: 17
Bonjour,
J’avoue que je me noie avec tous ces « Estienne »

Le premier Estienne trouvé est le frère de ROBERT (époux de Marie Adam):
Naissance autour de 1709, en totale supposition avec la naissance de son frère Robert et compte tenu du rythme annuel probable des naissances à l’époque.(voir l’acte de mariage de R.)

Le second Estienne serait le père de Robert et époux XXXXXX Marguerite: noté « fils mineur de feu ESTIENNE … »
Fils mineur, donc moins de 20 ans, soit 19 ans environ, donc né vers 1785 (selon baptême de Robert)
Et feu Estienne , donc cet Estienne est décédé avant ce baptême de 1785

Le troisième Estienne serait le père de Estienne N°2 époux Sébastienne CANNY car il aurait eu 2 enfants prénommés ESTIENNE :
- soit le quatrièmes Estienne trouvé, né le 24.09/1704
--soit le cinquième Estienne trouvé, né le 07/1707 baptisé encore en présence d’un Estienne

Je pense donc que parmi ces 2 deniers, nous avons la date de naissance de ESTIENNE baptisé.

Le sixième Estienne trouvé est né le 01/09/1638 fils de ETTIENNE et de Marye LE Grand (même nom et prénom porté par la marraine !)

On aurait donc généalogiquement :
- Robert
- Son père Estienne (époux XXXX Marguerite), un de ceux nés du 24/09/1704 ou du 21/07/1707
- Son grand-père ESTIENNE également et époux Sébastienne CANNY

Et un Estienne collatéral, frère de Robert
Pensez-vous que je suis dans la bonne démarche ?
Bien cordialement.

galipou
male
Mensajes: 256
bonjour Gloria

je dois dire que je ne vous suis pas, car je n'ai relevé aucun de tous ces actes .....
je n'ai fait que rechercher la branche directe , et ne me suis pas arrêtée sur les frères et sœurs .... :)

donc en partant de Pierre né en 1712 (marié à CARé Catherine), j'ai trouvé ses parents qui sont Robert né en 1685 et Marie ADAM qui se sont mariés en 1704.

les parents de Robert sont Etienne né en 1658 et Marguerite DELORME qui se sont mariés en 1682

les parents de Etienne né en 1658 sont Etienne et Marie LEGRAND (mais pour ce couple on ne trouvera pas le mariage car apparemment il n'y a que les baptêmes qui sont enregistrès)

j'avais juste relevé au passage, quelques naissances lorsque je cherchais les mariages, mais je m'arrêtais lorsque j'avais la personne recherchée ... :
enfants du couple Robert DORIGNY/Marie ADAM : Antoine Robert né 01/01/1708 - Marie née 27/03/1706 et Marguerite née 23/03/1705
enfants du couple DORIGNY Etienne/DELORME Marguerite : Etienne né 16/01/1684 et Robert né 21/07/1685

bonne continuation

Ghislaine

galipou
male
Mensajes: 256
vous me dites que le 1er Estienne que vous avez trouvé né en 1704 serait le frère de Robert .... mais ils n'ont pas les mêmes parents !!!
et Robert est né en 1685.....

concernant le second Etienne vous mettez comme date "1785" je pense que vous voulez dire "1685" ??

spigac
male
Mensajes: 17
ouf, ça y est:
les parents de Robert sont Etienne et DELORME Marguerite
ses grands parents sont Etienne et Le GRAND Marie

galipou
male
Mensajes: 256
oui c'est bien ça .... ;)

spigac
male
Mensajes: 17
Bonjour,
Après intervention aux AD de l'Aisne, sur le problème de :
"concernant l'état civil numérisé commune de Feré en Tardenois pour la période 1635.1643 il existe un registre très particulier que ne contient que des actes de baptêmes.
Ou trouver les mariages et décès correspondants à cette période ?
Cordialement."
voici la réponse:
"Concernant le registre que vous citez pour Fère-en-Tardenois, après vérification sur le site, il s'avère qu'effectivement, il n'y a que des actes de baptêmes d'indiqués dans ce registre.
Il s'agit du registre de la collection communale. Quant à la collection du greffe, elle ne commence qu'en 1693 et ne peut donc pas combler cette lacune.
Merci en tout cas pour cette indication, nous allons pouvoir corriger la notice de ce lot d'images pour indiquer aux lecteurs qu'il ne s'agit que d'actes de baptêmes."

Pensez-vous que je puisse continuer mes recherches, sachant qu'il s'agissait d'un village où les homonymes étaient certainement parents et pouvoir à un moment donné avoir la chance de croiser les résultats obtenus à un moment donné?
Existe-t-il, d'après vous une chance même infime? Je ne m'enrends pas bien compte.
Ou bien dois-je abandonner purement et simplement cette branche?
Bien cordialement.

galipou
male
Mensajes: 256
bonjour Gloria
puisque nous sommes remontées avec certitude jusqu'à la naissance en 1658 de Etienne fils de Etienne et Marie LEGRAND (qui s'est marié en 1682 avec Marguerite DELORME), il faut maintenant essayer de trouver la naissance du père, en espérant qu'il n'y aura pas plusieurs Etienne !!!!... si on trouve une naissance, disons entre 1620 et 1638 on pourra supposer qu'il s'agit de lui .....
alors cherchons .....

bon week-end
Ghislaine

spigac
male
Mensajes: 17
Merci de vos infos toujours précieuses.
Je crois que je vais me laisser ce Week end de repos, le temps de compléter et de ranger mes fiches et copies d'acte !

spigac
male
Mensajes: 17
galipou escribió:
25 Abril 2020, 09:33
bonjour Gloria
puisque nous sommes remontées avec certitude jusqu'à la naissance en 1658 de Etienne fils de Etienne et Marie LEGRAND (qui s'est marié en 1682 avec Marguerite DELORME), il faut maintenant essayer de trouver la naissance du père, en espérant qu'il n'y aura pas plusieurs Etienne !!!!... si on trouve une naissance, disons entre 1620 et 1638 on pourra supposer qu'il s'agit de lui .....
alors cherchons .....

bon week-end
Ghislaine
Il faudra peut-être que j'envisage un jour un séjour longue durée en Champagne, entre les AD de L'Aisne et de la Marne, il y a certainement des renseignement plus précis détaillés dans les séries des Notaires, recensements, archives militaires, ...(et d'autres que je ne connais pas) ?

Responder

Volver a “Marne (51)”