Responder

Langue parlée

johnny049
male
Mensajes: 32
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico

Langue parlée

Mensaje 30 Abril 2020, 12:07

Bonjour,

Depuis quelques temps, je me pose une question.

Mes ancêtres bretons ne parlait pas, ne lisait pas et n'écrivait pas un mot de français jusque dans les années 1930 (mon grand-père à appris le français à l'école)

Étant donné que tous les actes sont rédigés en français au moins jusqu'au XVIIe siècle.

- Comment faisait ils pour déclarer une naissance, un mariage ou un décès ? L'officier de l'état civil parlait français et breton ?
- Comment faisait ils pour comprendre la lecture de l'acte en français ?


Cordialement,
Johnny

pelisson
pelisson
Mensajes: 2294
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
johnny049 escribió:
30 Abril 2020, 12:07
Bonjour,

Depuis quelques temps, je me pose une question.

Mes ancêtres bretons ne parlait pas, ne lisait pas et n'écrivait pas un mot de français jusque dans les années 1930 (mon grand-père à appris le français à l'école)

Étant donné que tous les actes sont rédigés en français au moins jusqu'au XVIIe siècle.

- Comment faisait ils pour déclarer une naissance, un mariage ou un décès ? L'officier de l'état civil parlait français et breton ?
- Comment faisait ils pour comprendre la lecture de l'acte en français ?


Cordialement,
Johnny
Bonjour,
Réponse d'ordre général, qui va au delà de la Bretagne. Dans les autres régions aussi, on parlait des patois.
1/ Jusqu'au XVIIe, les curés (et non officier d'état civil) maîtrisait vraisemblablement les deux langues.
2/ Souvent illettrés, ils étaient incapables de lire ses actes et les lettrés savaient écrire le français, à part s'il y a des particularités bretonnes que je ne connais pas.
Pelisson

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Mensajes: 24540
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,

C'est François Ier qui a décrété qu'on devait rédiger les textes et les actes en français et non plus en latin :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordonnance_de_Villers-Cotter%C3%AAts

Pour les gens vivants en pays d'OC le latin avait l'avantage d'être proche des langues régionales comme le provençal.

C'est le service militaire qui a aidé les gens à parler français. On leur a même expliqué que le provençal c'était la langue des gens peu instruits. On a peut-être dit pareil aux bretons.

Donc, non, avant cette période, certains ne savaient pas lire les actes qu'ils signaient.
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

kallikrates
kallikrates
Mensajes: 3899
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,

Pour les actes rédigés en français en Alsace, il est parfois précisé qu'ils ont été lus en allemand aux déclarants avant d'être signés.

Cordialement,
K

tpasquiou
tpasquiou
Mensajes: 380
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
C'était pour les francophones la même chose quand tous les écrits étaient en latin avant l'édit de François 1er. Les actes officiels étaient dans une langue qu'en fait peu de personnes comprenaient, même dans les pays purement francophones car les dialectes étaient parlés partout.
Pour la Bretagne bretonnante, même les noms, surtout les prénoms étaient francisés dans tous les actes officiels. On ne voit jamais écrit Yann, Youenn, Erwan, Fañch ou autre nom breton. Ce que j'ai remarqué par contre est que du temps où le latin était utilisé dans les registres, les noms de famille bretons comprenaient l'article breton AN alors qu'en français c'est devenu LE. Les prêtres ont donc traduit cette partie du nom.

Aujourd'hui encore, il y est resté une différence entre la langue parlée et celle des actes officiels. Essayer de lire un contrat rédigé par un avocat ou un notaire et je pense que la plupart d'entre nous auraient besoin d'explications...
Kenavo
Thierry

psaliou
psaliou
Mensajes: 11914
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
johnny049 escribió:
30 Abril 2020, 12:07
...
- Comment faisait ils pour déclarer une naissance, un mariage ou un décès ? L'officier de l'état civil parlait français et breton ?
...
Bonjour,

En reprenant n'importe quel registre de n'importe quelle paroisse bretonne vous trouverez probablement une explication avec la signature du curé.

Capture.JPG
Capture 2.JPG
Capture 3.JPG

Ces prêtres sont bretons et ils n'ont pas dé-appris leur langue maternelle au profit du latin et/ou du français.

Avec l'état-civil la situation est la même, les nommés ou élus ne sont pas parachutés d'ailleurs, ce sont des locaux qui connaissent la langue et leurs administrés.

Capture.JPG
Capture 1.JPG
Kenavo,
Pierre

Responder

Volver a “Traditions, coutumes et quotidien”