Responder

Cimetières Huguenots à Mornac-sur-Seudre

vincensa
vincensa
Mensajes: 4
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonsoir,
Quelqu'un aurait-il des infos sur un ou plusieurs cimetières huguenots (privés) à Mornac? Je suis à la recherche des tombes de mon arrière-grand-père et de son père, qui ont tous deux été pasteurs à Mornac entre 1843 et 1906. Ils ne sont pas dans le cimetière communal, bien qu'à cette époque les protestants avaient retrouvé leurs droits de citoyens de la République.
Quelqu'un aurait une info? Merci
Alain

olaf8514
female
Mensajes: 270
Bonjour,
Certaines associations sont à même de vous renseigner:
- http://www.maison-de-l-histoire-du-protestantisme-charentai.com/pages/histoire/cimetieres-familiaux/
- l'association de sauvegarde des cimetières familiaux protestants (ASCFP)
Mais à l'évidence, fin XIXe s, dans cette région, cela reste un sujet très sensible…
mornac.JPG
Cordialement

j10778
j10778
Mensajes: 406
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,

J'ai un ami pasteur à la retraite qui est "spécialisé" dans les cimetières privés.
Donnez-moi votre adresse e-mail et je lui transmettrai votre demande.
Bien cordialement,

J.Pierre

vincensa
vincensa
Mensajes: 4
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Merci Jean-Pierre pour votre message.
Merci de transmettre mon adresse au pasteur:
alain.vincens@gmail.com
Et surtout bonnes fêtes de fin d’année!
Cordialement,
Alain

j10778
j10778
Mensajes: 406
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour Alain,
J'ai bien reçu ton mail et je viens d'y répondre, tu auras normalement toute satisfaction auprès de mon ami ancien pasteur à la retraite.
Belle fin d'année à toi et super santé, ça va de soi !
Amicalement,

Jean-Pierre

j10778
j10778
Mensajes: 406
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Un commencement de réponse, de la part de mon ami Robert, ancien pasteur à la retraite :
L'histoire de Mornac extraite du Courrier de la Rochelle m'était inconnue, mais j'en ai entendu d'autres du même genre qui furent nombreuses. Merci pour cet envoi.

Pour comprendre l'émotion un peu d'histoire est nécessaire. Nous sommes face à un exemple précis de cléricalisme aigu. Cléricalisme catholique de la période concordataire qui tente de revenir à la situation d'avant 1790, période où les cimetières étaient sous le contrôle absolu de l'Église. Je résume:: L'Église catholique va mettre environ 135 ans pour accepter les changements survenus en 1789. (1924 -1789 = 135)

Historique :
1er acte: A l'époque de le Révolution, la politique générale de la première République consiste à passer du mythe de la souveraineté royale de droit divin à celui de la souveraineté du peuple placée au-dessus de celle du roi et des ecclésiastiques.
Mais la 1ère République est incapable de gérer ses décisions; une liberté pagailleuse et des conflits religieux s'installent. La mort de Louis XVI n'arrange rien...même si Valmy sauve les meubles.

2ème acte : Bonaparte va devoir mettre de l'ordre et régler les conflits... y compris religieux et funéraires. D'où l'arrêté impérial du 23 brumaire an XI (1804).
Chaque commune doit avoir un cimetière (hors des bourgs) dont elle est gestionnaire. Mais certains curés sont furieux de perdre leur prérogative.
Pour calmer les esprits, Napoléon donne la possibilité aux propriétaires d'inhumer leur défunt dans leur propriété et sans demande d'autorisation. Une aubaine pour les propriétaires protestants...C'est l'origine des cimetières privés protestants
Les conflits d'ordre funéraire se calment, mais la pression de l'Église reste forte;

3ème acte en 1815 avec la restauration, les ultra royalistes et les curés ultra royalistes vont, tout au long du 19ème siècle, tenter de revenir au mythe de la souveraineté royal et ecclésiastique. Voire le manuscrit de Jônain.

4ème acte: La troisième République s'installe en 1871 et peine à s'imposer, mais y parvient et au bout de dix ans, se sent assez forte pour légiférer. Une des premières lois consiste à séculariser les cimetières communaux.sous la souveraineté du maire et il en est ainsi aujourd'hui encore. Le Concordat demeure et les tentatives de s'imposer de l'Église sont fréquentes.

5ème acte et conclusion. Il a fallu un siècle pour obtenir une transformation légale du statut des cimetières. Et les hommes, certains curés auront bien du mal à s'adapter aux nouvelles lois républicaines (ou décrets). C'est ce qui explique, que le combat sera rude en 1905 lors du débat parlementaire sur la loi de séparation qui met fin au concordat. Aristide Briand, le rapporteur de la loi, saura naviguer entre les deux partis virulents et faire de la loi de séparation une loi de pacification.

Notons que l'Église catholique n'acceptera de s'y conformer qu'après la guerre, en 1924. Aujourd'hui elle considère que c'est une bonne loi . ouf ! .


Je ne sais pas si mon cours d'histoire correspond à ce que demande ton correspondant?
Bien à toi pour la suite.
Robert....

vincensa
vincensa
Mensajes: 4
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour Jean-Pierre.
Merci pour ces réponses rapides, et merci au Pasteur Robert pour ce passionnant cours d’histoire. Si je n’ai toujours pas localisé la tombe de mes aïeux ces informations m’aident un peu mieux à comprendre l’histoire de cette époque et donc d’orienter mes recherches.
Pour ce qui est de cette anecdote relatée dans le Courrier de la Rochelle, elle dessine bien l’ambiance électrique qui devait régner à cette époque, l’église Catholique Romaine n’acceptant aucunement de voir leurs prérogatives historiques remises en cause, particulièrement face à un mouvement protestant profondément ancré en Presqu’Ile d’Arvert et en Saintonge en général.
J’ai fait quelques recherches, le maire d’alors, un certain Rouffineau, n’a pourtant pas un nom qui revient dans mes recherches sur les listes huguenotes. Ce qui laisse à penser qu’il était avant tout un laïc pur. Ou un »bouffeur de curé »!
Pour l’anecdote, celui qui lui succèdera au début du XXème, sera un certain Gaston Formon, le propre gendre du pasteur Antoine Bénoni Vincens, mon arrière-grand-père! Reste à savoir si ce maire aura mis en application l’arrêté de son prédécesseur. En tous cas à mon prochain passage dans la région (j’espère au printemps ou été) je retournerai vérifier au cimetière de Mornac si cet arrêté a été suivi...
Le jeu de piste continue....
Merci encore pour cette aide précieuse.
Alain

j10778
j10778
Mensajes: 406
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
vincensa escribió:
29 Diciembre 2019, 11:04
Bonjour Jean-Pierre.
Merci pour ces réponses rapides, et merci au Pasteur Robert pour ce passionnant cours d’histoire. Si je n’ai toujours pas localisé la tombe de mes aïeux ces informations m’aident un peu mieux à comprendre l’histoire de cette époque et donc d’orienter mes recherches.
Pour ce qui est de cette anecdote relatée dans le Courrier de la Rochelle, elle dessine bien l’ambiance électrique qui devait régner à cette époque, l’église Catholique Romaine n’acceptant aucunement de voir leurs prérogatives historiques remises en cause, particulièrement face à un mouvement protestant profondément ancré en Presqu’Ile d’Arvert et en Saintonge en général.
J’ai fait quelques recherches, le maire d’alors, un certain Rouffineau, n’a pourtant pas un nom qui revient dans mes recherches sur les listes huguenotes. Ce qui laisse à penser qu’il était avant tout un laïc pur. Ou un »bouffeur de curé »!
Pour l’anecdote, celui qui lui succèdera au début du XXème, sera un certain Gaston Formon, le propre gendre du pasteur Antoine Bénoni Vincens, mon arrière-grand-père! Reste à savoir si ce maire aura mis en application l’arrêté de son prédécesseur. En tous cas à mon prochain passage dans la région (j’espère au printemps ou été) je retournerai vérifier au cimetière de Mornac si cet arrêté a été suivi...
Le jeu de piste continue....
Merci encore pour cette aide précieuse.
Alain
Re-Bonjour Alain,
maintenant que tu as excité la curiosité chez mon copain Robert, il ne serait pas convenable que tu le laisse ainsi sur sa faim de correspondre avec toi ! je t'en pris de bien vouloir le contacter. ;)
C'est un homme qui a beaucoup de connaissances, dans beaucoup de domaines, et les noms que tu cites dans ce texte, je parierais qu'il les connaît.
Merci de me tenir au courant.
Amicalement,

Jean-Pierre

vincensa
vincensa
Mensajes: 4
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Ce sera avec plaisir mais c'est lui qui a mon contact, je n'ai pas le sien. En tous cas je serais curieux de savoir s'il a connu le pasteur André Micaleff, que j'ai perdu de vue il y a une cinquantaine d'années, qui a justement été le pasteur de cette presqu'ile d'Arvert jusque vers 1967.
Donc qu'il n'hésite pas à me contacter!
Alain

j10778
j10778
Mensajes: 406
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Autant pour moi ! j'ai oublié de vous donner son adresse e-mail, je vous l'envoi en privé de suite...
Bon appétit !

J.Pierre

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Mensajes: 21450
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonsoir,

il est nécessaire de regrouper tous les posts sur le protestantisme dans le forum concerné par le sujet.

J'ai déplacé le fil.

Merci de votre compréhension.

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Mensajes: 21450
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
D'après le récit de notre ami pasteur, je n'ai pas fini l'histoire des protestants dans ma chronique :

https://gw.geneanet.org/essaisbrigitte?lang=fr&m=NOTES

Je me tiens à sa disposition s'il veut bien.

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

j10778
j10778
Mensajes: 406
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
bricor escribió:
29 Diciembre 2019, 18:05
D'après le récit de notre ami pasteur, je n'ai pas fini l'histoire des protestants dans ma chronique :

https://gw.geneanet.org/essaisbrigitte?lang=fr&m=NOTES

Je me tiens à sa disposition s'il veut bien.

Cordialement

Brigitte
Bonsoir Brigitte,
si vous me donnez votre adresse mail en privé, je vous donnerai la sienne, je ne ferai pas le "facteur", j'ai déjà trop de courrier.
Cet homme a beaucoup de connaissances et a déjà écrit pas mal.
Belle fin de soirée à vous Brigitte.
Jean-Pierre

Responder

Volver a “Généalogie protestante”