Responder

L'usine de textile (teillage de lin) du Stang

aantigny
aantigny
Mensajes: 912
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour à tous,

Je recherche toutes photos (même récentes) de l'usine de textile  non tissé (moulin de teillage de lin) situé entre Plougoulm et St Pol de Léon (29) au lieu-dit le Stang.

En voici le descriptif selon l'inventaire du Conseil Régional de Bretagne:

• titre : Usine de Produit Textile Non Tissé (Moulin de Teillage du Lin)
• Localisation de l'oeuvre :
o Bretagne
o Finistère
o Plougoulm
• lieu dit : le Stang
• code insee de la commune : 29192
• ordre dans la liste communale : 31
• Années : 1850
• Matériaux :
o granite
o moellon
• Matériaux (de couverture) :
o ardoise
o matériau synthétique en couverture
• Date de versement : 1990/12/21
• Dénomination de l'ouvrage : usine de produit textile non tissé
• Divers : propriété privée © Inventaire général
• enquête : 1985
• Epoque de la construction :
o 16e siècle
o 19e siècle
o milieu 19e siècle
• étages : comble à surcroît
• état : vestiges
• Parties constituante :
o logement d'ouvriers
o manoir
o jardin
• plan : plan allongé
• Rédacteur :
o Douard Christel
o Toscer Catherine
• Référence Mérimée : IA00064871
• typologie : composition d' ensemble concerté, logis à pièce unique


Mes ancêtres ont été propriétaires de cette usine mais nul n'a de photos des lieux dans la famille (quelle honte, n'est-ce pas?).

Bref, si vous en possédez ou que vous habitez pas trop loin  et que avez la possibilité de prendre un cliché (à l'occasion d'une promenade), je suis bien entendu preneur.

Avec tous mes remerciements anticipés.

Amicalement

Axel
Amicalement

Axel

aantigny
aantigny
Mensajes: 912
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
J'ai bien trouvé une photo de ce qui ressemble à une usine au bord de l'eau (donc avec un moulin) sur une carte postale de St Pol de Léon mais j'ignore s'il s'agit de la bonne usine.... :-\
Adjuntos
le stang.jpg
Amicalement

Axel

cvanklaveren
cvanklaveren
Mensajes: 5816
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
bonjour

j'ai effectué une recherche, mais apparemment l'usine est dans le lieu dit Le Stang, dépendant de Plougoulm, donc je ne crois pas qu'il s'agisse de votre moulin, surtout que j'ai trouvé un site qui indique qu'il y avait pas mal de moulins à Plougoulm.

par contre sur le site de la mairie de Plougoulm, on parle de votre usine, comme un lieu de passage d'une randonnée autour de Plougoulm. ça donne une idée de sa localisation car il y a un plan ==> http://www.plougoulm.fr/randonnee.html

Si j'en crois l'explication donnée au point 4 et coupler à un plan de Plougoulm, l'usine de textile doit se trouver proche du point 5.

Bonne recherche
Cordialement
;) Cendrine 8-)

Les Menus de Généanet (MàJ 14/07/2018)
FAQ sur les arbres
Mes recherches infructueuses
Inutile de m'envoyer un MP en réponse à un message du forum, je n'y répondrai pas

aantigny
aantigny
Mensajes: 912
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour Cendrine,

J'avais vu le circuit de rando de Plougoulm.

En fait, mais les habitant du Léon pourront peut-être me contredire, l'Horn est un cours d'eau qui fait "frontière" entre St Pol et Plougoulm au niveau d'un lieu-dit "le Stang" (même nom de part et d'autre de la rivière).

Selon www.roscoff-quotidien.eu c'est en 1852 qu'a eut lieu l'installation d'une usine de teillage de lin au stang. L'usine est sur la commune de St Pol de Léon  et les maisons des ouvriers sur Plougoulm.

Les logements des ouvriers sont situés sur la rive Ouest, donc côté Plougoulm. Toutefois, mes ancêtres sont répertoriés sur les actes de St Pol de Léon avec indication du lieu d'habitation : Le Stang au moment de l'exploitation de l'usine, donc le manoir (du XVI° siècle) était sur la rive Est, côté St Pol, ce qui semble correspondre au bâtiment à l'arrière de l'usine sur la photo.

C'est mon arrière-arrière-grand-père, Sylvestre Marie Hippolyte Macé qui fonda cette usine. Il la transmettra à son fils, Hippolyte Alphonse qui, lui même la transmettra à son neveu Hippolyte Pochard.

A la mort d'Hippolyte Pochard, le 27/08/1924 (laissant une épouse Gabrielle et une fille Armelle), son frère, Georges, mon grand-père, abandonne le notariat (il avait quitté le Finistère pour acquérir une étude de Belle-Ile-en-Mer) pour reprendre la direction de l'usine de teillage de lin du Stang. Cette usine fermera (faillite) dans les années 1950 suite à l'invasion sur le marché sud-américain (principal client des teilleurs de lin du finistère) du lin anglais produit à moindre coût.

Donc, la photo de l'usine du Stang, s'il s'avère qu'il s'agit bien du moulin de teillage de lin, a bien lieu d'être authentifié comme étant sur St Pol, seuls les logements des ouvriers étant sur Plougoulm. En tout état de cause, sur la photo on observe le sens d'écoulement de l'eau au niveau de l'écluse et, donc on est certain que les bâtiments en photo sont sur la rive Est

Amicalerment

Axel
Amicalement

Axel

fabricekerlirzin
male
Mensajes: 2
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,

Mes arrière grands parents ont vécu au Stang (côté Saint-Pol-de-Léon) où ils tenaient un café-épicerie tout près de l'usine de teillage du lin.

J'ai d'ailleurs écrit un article au sujet de cette usine sur mon blog, dont je me permets de vous laisser le lien : http://genealogiekerlirzin.wordpress.com/ Vous y trouverez un très court historique (certains renseignements proviennent d'ailleurs de ce fil de discussion même) et des photos.  ;)

Il me semble que la carte postale ne correspond pas au moulin du Stang.  :-[

Très cordialement.

rohou1
rohou1
Mensajes: 555
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
La photo présentée n'a rien à voir avec le Stang. Stank = vallon étroit et fermé pour recevoir une retenue d'eau. Ici le barrage est large. Un moulin à teillage ne comportait qu'un seul étage, et deux au maximum si l'habitation était placée au dessus du moulin. Ici, il s'agit d'une minoterie placée au partage des eaux douces et des eaux salées et la photo est prise à marée basse. J'ai le même cliché pris à marée haute. Il s'agit du moulin Desbordes à Penzé, environ 8 km en amont de Saint Pol de Léon.
J'ai effectué des randonnées à proximité du Stang. A la prochaine je serai plus attentif. Je vais me renseigner auprès des amis des moulins du Finistère.
Noz vad!    (bonne nuit)
Lucien.
lucien rohou

fabricekerlirzin
male
Mensajes: 2
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonsoir.
La carte postale ressemble effectivement à la minoterie Desbordes.
Je joins une photo du moulin du Stang, prise il y a quelques semaines.
Cordialement.
Adjuntos
20150401_183734.jpg

rohou1
rohou1
Mensajes: 555
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Effectivement j'ai passé à côté de cette ancienne manufacture sans connaitre son histoire.
lucien rohou

aantigny
aantigny
Mensajes: 912
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour Fabrice et Lucien,

Vous avez raison, et depuis mon premier post j'ai eu confirmation que la carte postale bien qu'intitulée comme représentant l'usine de lin du Stang n'était pas l'usine familiale. Un cousine a d'ailleurs visité le site l'été dernier et m'a envoyé quelques photos.

Pour ce qui est de l'histoire du site en voici un condensé:

En  1852 une usine de teillage de lin est installée au Stang, commune de Saint-Pol-de Léon il s'agit de l'usine de Sylvestre Marie Hippolyte Macé.  Sylvestre Macé a été le concepteur de l'ensemble des bâtiments et des installations.

A sa mort, l'usine est reprise par son fils, Hippolyte Alphonse Macé, puis à la mort de ce dernier par le petit-fils de Sylvestre Macé: Hippolyte Joseph Marie Pochard.

A la mort de son frère Hippolyte, le 27/08/1924, son cadet, Georges Pochard, abandonne le notariat pour reprendre la direction de l'usine de teillage de lin du Stang (limite Plougoulm-St Pol de Léon; l'usine et le manoir étant sur la commune de Saint-Pol-de-Léon et les bâtiments d'habitation des ouvriers sur celle de Plougoulm).

Les descendants d'Hippolyte garderont l'image de l'oncle notaire qui avait racheté l'usine pour une bouchée de pain et donc les avait floués.

Qu'en était-il de cette valeur de rachat du Stang?  En 1921, le teillage de lin avait presque disparu du France car l'importation massive de lins russes avait tué la liniculture en Europe occidentale (j'ai d'ailleurs toujours entendu dire dans la famille que le lin russe avait causé la faillite de l'usine).

Ce n'est que vers 1930, avec la disparition du lin russe sur le marché mondial, qu'il y eut un redressement très timide de l'activité de filature linière en France puisque les filateurs étaient obligés d'acheter les filasses et les étoupes à la Belgique. En effet, les liniculteurs français vendaient toute leur production à ce pays qui s'était largement industrialisé en machines de teillage. Dès lors, les teilleurs bretons n'eurent que des miettes à ce partager.

En 1931, le gouvernement français instaura des primes pour développer et moderniser l'activité de teillage mais se furent les industriels belges qui profitèrent de ces dernières en s'implantant en France afin d'en contrôler le marché jusque dans les années 1950 où l'activité de teillage se remis à prospérer pour connaître à nouveau une crise majeure en 1956 où les récoltes furent très mauvaises et où réapparait le lin soviétique à des prix de dumping.

C'est d'ailleurs en 1956 que Monsieur Le Clec'h qui avait racheté le Stang, ferma définitivement l'usine. Son fils habite toujours le manoir en 2014.

Le prix de rachat de l'usine était-il donc conforme à la situation économique de l'usine en 1924, une situation de crise qu'ignorait peut-être la veuve d'Hippolyte ou bien était-il largement inférieur à la valeur réelle du site? Nous ne le saurons jamais. En tout état de cause, la brouille entre Georges et Gabrielle Le Louët est une certitude; cette dernière retournera d'ailleurs s'installer à Quimper avec ses quatre enfants.

A titre anecdotique, Hamon Péran, ouvrier teilleur de lin dans la maison Georges Pochard à St-Pol-de-Léon, est décoré de la médaille d'honneur en vermeille de l'industrie(JORF du 03/02/1931 page 1344).

Il existe néanmoins quelques certitude sur la période du Stang :  lorsque Georges décida, par "esprit de famille"  de continuer l’activité de l’usine familiale,il n'avait pour toute fortune que le montant de sa charge de notaire. Par ailleurs,  la faillite de l’usine eut des conséquences pour Georges. Lorsqu'il arrive à Paris sans le sou, avec une famille de 4 enfants, sans logement ni travail, Georges doit renoncer à sa position de notable (notaire puis industriel, maire de Plougoulm entre le 10/05/1925 et le 12/05/1929 (parti Radical), président de la Société des Raids Hippiques de Saint-Pol de Léon en 1930, membre de la Commission Administrative du Bureau de Bienfaisance de Plougoulm en 1929, chevalier du mérite agricole (JORF du 07/08/1929, page 9092)) pour se retrouver salarié ce qui à l’époque était « déchoir »; de plus ses habitudes bourgeoises se trouvaient aussi perturbées.

Un peu d'histoire du Léon...

Bien à vous tous.

Amicalement

Axel

richardson29
richardson29
Mensajes: 1
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour !!
Ravie de voir toutes ses informations peut etre ne lirez vous pas ce message ....
Je suis de plougoulm et connais bien cette endroit et aime beaucoup ce bâtiment qui doit toujours appartenir à mr clech .
Moi je suis originaire d un peu plus haut et d un moulin celui de Ramblouch .
Bien à vous .
Aude Richard

aantigny
aantigny
Mensajes: 912
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour Aude,

Effectivement, M CLECH en est toujours le propriétaire (j'espère qu'il est encore en vie).

Sur mon arbre vous trouverez d'ailleurs des photos relativement récentes des bâtiments pris par une cousine. Elles sont annexées à mon sosa 34: Sylvestre Marie Hippolyte MACE.

Bien cordialement
Amicalement

Axel

bclech
male
Mensajes: 1
bonjour, mr Clec'h c'est mon père, on n'y habite toujours .

breiz75291406
female
Mensajes: 77
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonsoir, vous avez des photos récentes du Stang car dans le Finistère, on a souvent des ancêtres vivant de la culture du lin mais les 3/4 des sites ont disparus...

Responder

Volver a “Le bistrot”