Responder

Précepteur ou percepteur

pibarrewanadoofr
pibarrewanadoofr
Mensajes: 9
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,
Un document familial atteste, pour notre ancêtre Jean-Baptiste, l'exercice de la fonction de "précepteur" de la commune rurale de Chazeaux (département de l'Ardèche) en l'an 5 de la république. Or ce document évoque la collecte de fonds, pour laquelle il rend des comptes au maire et au sous préfet.
1 - Peut-on, en la circonstance, confondre les deux termes précepteur et percepteur en se fondant sur le latin "preacipere" : prendre avant ? (c'est bien ce que fait le fisc !!! :lol: )
2 - Cette charge ouvrait droit à une rémunération sur la somme collectée, (six deniers par franc relevé d'après notre document). Un salaire fixe était-il servi en sus ? Avait-il des avantages en nature?
3 - Cet ancêtre a été le premier maire de la commune pendant deux ans. Quelle pouvait-être la rémunération du premier magistrat d'alors ?
Merci pour les contributions pertinentes.
Adjuntos
precepteur_bis.jpg

oscar32
oscar32
Mensajes: 1548
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonsoir

Je crains que l'auteur de ce texte (maire ou secrétaire qui n'avait pas l'air de très bien maîtriser le français) n'ait confondu "percepteur" et "précepteur".

C'est bien en effet le rôle du percepteur (et ça l'est encore) que de payer les mandats émis par la commune et de collecter les sommes qui lui sont dues au vu des titres exécutoires qu'elle émet. Et le percepteur est rémunéré pour cette fonction. Aujourd'hui il s'agit d'une indemnité de conseil qui représente un pourcentage du compte administratif (total des dépenses et recettes) de la dite commune.

Quant aux indemnités que pouvait toucher un maire en 1807, je n'en ai aucune idée mais de nos jours cela est aussi fonction de la taille de la commune.

Cordialement
Guy, râleur bénévole qui ne dispose que de deux neurones... ... pas toujours connectés !
Un tutoriel d'aide à la rédaction de votre chronique familiale : La chronique familiale pas à pas
Ma chronique : Le voyage de Pépé... de la Noguera Ribagorçana à Mouchan

pibarrewanadoofr
pibarrewanadoofr
Mensajes: 9
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Non je ne crois pas qu'ils confondaient les sens des deux mots ou n'étaient pas très "calés" en orthographe. Car, je n'ai pas tout dit : le document est visé par le sous-préfet de Largentière (pages 3 et 4). Celui-ci en page 3 utilise "précepteur" et en page 4 "percepteur". Je pencherais pour une utilisation des deux mots sans plus de distinction, tout en banissant le sens que nous donnons aujourd'hui au précepteur : le pédagogue :geek: .
Merci pour votre contribution.

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Mensajes: 28065
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
pibarrewanadoofr escribió:
14 Enero 2021, 08:57
Je pencherais pour une utilisation des deux mots sans plus de distinction, tout en banissant le sens que nous donnons aujourd'hui au précepteur : le pédagogue :geek: .
Merci pour votre contribution.
Bonjour,

le mot précepteur existe depuis des siècles.... Il faut trouver une autre explication !

Cordialement

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

pibarrewanadoofr
pibarrewanadoofr
Mensajes: 9
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
En fait cette question est un peu secondaire, quel que soit le sens donné en ce début de XIX ème siècle aux mots percepteur et/ou précepteur, se souhaiterais surtout avoir des réponses sur cette charge qui lui avait été confiée.
Son nom apparait dans des actes d'état civile en tant que précepteur :" ... en présence de Bonnaud Jean-Baptiste précepteur de la dite commune etc."
- Par qui?
- Dans quelles conditions de salaire etc... A-t-il pu s'enrichir dans cette charge? Il fera des achats importants ensuite (les bâtiments d'une ferme).

voila, voila pour occuper un confinement qui se prépare!....

oscar32
oscar32
Mensajes: 1548
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour

Je vous ai donné des explications sur la charge confiée à votre ancêtre. Il était PERCEPTEUR et à ce titre chargé des transferts financiers des communes (autrement dit payer les créanciers et faire payer les débiteurs comme c'est encore le cas de nos jours). Et il était rémunéré pour cela. Quant à savoir combien il touchait, mystère et boule de gomme ?

Et je persiste à dire que le rédacteur de l'acte n'était pas un foudre de guerre en matière d'orthographe et confondait allègrement les deux termes. Libre à vous de chercher d'autres explications !

Cordialement
Guy, râleur bénévole qui ne dispose que de deux neurones... ... pas toujours connectés !
Un tutoriel d'aide à la rédaction de votre chronique familiale : La chronique familiale pas à pas
Ma chronique : Le voyage de Pépé... de la Noguera Ribagorçana à Mouchan

olaf8514
female
Mensajes: 829
Bonjour,
C'était un village de 345 hbts en 1800, donc les transferts financiers étaient minimes, il n'a pas pu faire fortune grâce à ça...
Cordialement

oscar32
oscar32
Mensajes: 1548
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour
olaf8514 escribió:
14 Enero 2021, 13:58
Bonjour,
C'était un village de 345 hbts en 1800, donc les transferts financiers étaient minimes, il n'a pas pu faire fortune grâce à ça...
Cordialement
Un percepteur n'a pas en charge une seule commune mais toutes celles dépendant de son secteur de compétence et il est également rémunéré par l'État pour collecter les divers impôts perçus par celui-ci.

Cordialement
Guy, râleur bénévole qui ne dispose que de deux neurones... ... pas toujours connectés !
Un tutoriel d'aide à la rédaction de votre chronique familiale : La chronique familiale pas à pas
Ma chronique : Le voyage de Pépé... de la Noguera Ribagorçana à Mouchan

pibarrewanadoofr
pibarrewanadoofr
Mensajes: 9
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Merci Oscar. Votre contribution renforce mes convictions.

pibarrewanadoofr
pibarrewanadoofr
Mensajes: 9
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
J'ai aussi noté la participation de Brigitte...en patois svp.
Mountarem tant que pourem!

et tout le monde sait bien :

S'as pas vis l'Ardecho
N'as jamaï rein vis.

mbicaismuller
mbicaismuller
Mensajes: 14009
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
pibarrewanadoofr escribió:
14 Enero 2021, 08:57
Non je ne crois pas qu'ils confondaient les sens des deux mots ou n'étaient pas très "calés" en orthographe.
Bonsoir

ligne 3 : se présante
ligne 4 : l'an mille sept cent quatre vingt traize
ligne 5 : vieux extille (pour vieux style)
ligne 6 : la letre davis
ligne 7 : sa gestion pandant lexercisse
ligne 8 : les depanses
ligne 9 : nous a egibet (exhibé - je suppose)
ligne 11 : quittance qu'il a payé(e) au porteur desquelles piesses
lignes 14/15 : nous avons reconnus
ligne 16 : dépanses communales
ligne 19 : nous étant fait exibet
ligne 20 : pandant laditte année
ligne 22 : celui cotté n° 1 sous la datte
En fait cette question est un peu secondaire, quel que soit le sens donné en ce début de XIX ème siècle aux mots percepteur et/ou précepteur,
secondaire, pas tant que ça, car les 2 termes n'ont pas du tout le même sens

http://atilf.atilf.fr/scripts/dmfAAA.exe?LEM=percepteur;XMODE=STELLa;FERMER;;AFFICHAGE=0;MENU=menu_dmf;;ISIS=isis_dmf2015.txt;MENU=menu_recherche_dictionnaire;OUVRIR_MENU=1;ONGLET=dmf2015;OO1=2;OO2=1;OO3=-1;s=s135908a0;LANGUE=FR;

http://atilf.atilf.fr/scripts/dmfAAA.exe?LEM=pr%E9cepteur;XMODE=STELLa;FERMER;;AFFICHAGE=0;MENU=menu_dmf;;ISIS=isis_dmf2015.txt;MENU=menu_recherche_dictionnaire;OUVRIR_MENU=1;ONGLET=dmf2015;OO1=2;OO2=1;OO3=-1;s=s135908a0;LANGUE=FR;

Cordialement
Marie Louise
Mon blog : Mes petites histoires de Marseille et de Provence
http://provenceetmoi.canalblog.com/

pibarrewanadoofr
pibarrewanadoofr
Mensajes: 9
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Merci Marie-Louise,
Il est vrai que :
"extille "(pour vieux style) et "nous a egibet" etc.
Nous posaient quelques problèmes.
Votre interprétation est très recevable.

Par "secondaire", j'entends secondaire par rapport aux questions historiques, et non linguistiques, telles que : qui nomme le percepteur, quelles sont ses fonctions dans une commune rurale de basse Ardèche de quelques 300 habitants presque en totalité illettrés ? (les charges ne sont plus vénales comme sous l'ancien régime)
Le maire et/ou le percepteur ne font certes pas fortune, mais que peuvent-il gagner, outre le pouvoir ?
très cordialement,
Pierre

oscar32
oscar32
Mensajes: 1548
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
pibarrewanadoofr escribió:
14 Enero 2021, 20:28
... quelles sont ses fonctions dans une commune rurale de basse Ardèche de quelques 300 habitants presque en totalité illettrés ?
Bonsoir

Otez-moi d'un doute : Lisez-vous les réponses qu'on vous donne ?
oscar32 escribió:
14 Enero 2021, 10:47
... Il était PERCEPTEUR et à ce titre chargé des transferts financiers des communes (autrement dit payer les créanciers et faire payer les débiteurs comme c'est encore le cas de nos jours). Et il était rémunéré pour cela. Quant à savoir combien il touchait, mystère et boule de gomme ?
oscar32 escribió:
14 Enero 2021, 15:15
Un percepteur n'a pas en charge une seule commune mais toutes celles dépendant de son secteur de compétence et il est également rémunéré par l'État pour collecter les divers impôts perçus par celui-ci.
Cordialement
Guy, râleur bénévole qui ne dispose que de deux neurones... ... pas toujours connectés !
Un tutoriel d'aide à la rédaction de votre chronique familiale : La chronique familiale pas à pas
Ma chronique : Le voyage de Pépé... de la Noguera Ribagorçana à Mouchan

mbicaismuller
mbicaismuller
Mensajes: 14009
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
pibarrewanadoofr escribió:
14 Enero 2021, 20:28
Merci Marie-Louise,
Il est vrai que :
"extille "(pour vieux style) et "nous a egibet" etc.
Nous posaient quelques problèmes.
Votre interprétation est très recevable.

Bonjour

Nous ? Mais ça ne me posait aucun problème, ce scribe est dans la droite ligne
de tout ce que l'on peut lire à cette époque lorsque, pour tenir les registres,
on a juste choisi celui qui savait écrire. Celui-ci, à défaut de maîtriser l'ortografe
a au moins une écriture correcte.

Interprétation ? Je n'interprète pas, je constate.

Cordialement
Marie Louise
Mon blog : Mes petites histoires de Marseille et de Provence
http://provenceetmoi.canalblog.com/

dbassanobarat
female
Mensajes: 1585
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
A partir de mes lectures je pense qu'effectivement il s'agit plutôt du percepteur que du précepteur.
Un percepteur perçoit, un précepteur inculque des préceptes: il instruit.
Le précepteur est généralement "privé", et non "public" sinon on a écrit "précepteur public de la commune de ..." ou "instituteur public" ,ou "précepteur de la jeunesse", le mot n'est jamais seul.
Dans les pays de langue d'oc,la plupart du temps on dit "régent" pour dire l'instituteur.
Dans les Landes de Gascogne et la Chalosse,c'est le village sous l'ancien régime qui choisit, élit (l'assemblée de "voisins" se réunit pour ce faire) le régent, il a un contrat , l'école ou plutôt la salle de classe se trouve souvent sous le porche de l'église, mais il y a des périodes où il n'y a pas de recrutement de maître d'école car il y a des périodes de pauvreté extrême (je parle bien des Landes...), ce sont les paysans qui payent ses gages collectivement.
En Ardèche il y a un peu moins d'analphabétisme que dans les Landes d'après mes recherches, à la Révolution, la conscription, les guerres font qu'une partie des hommes partent du pays, et il y a une baisse de l'instruction qui avait monté légèrement pendant la période des "Lumières" au cours du 18ème siècle.
L'Ardèche a mis en ligne énormément d'archives, vous pourrez trouver peut-être des contrats de régent en regardant les tables et les répertoire et les lire si les minutes sont en ligne. Il y a des notaires à Chassiers, à Largentière ... Une partie des registres est en ligne depuis le début 17ème siècle. Mais l'écriture est bien plus difficile à lire que votre document ;) !
Regardez aussi sur le site du fond Mazon (deux dossiers l'Encyclopédie et la Chronologie) , dans les AD: classé par ordre alphabétique il faut fouiller, c'est une mine de renseignement sur l'Ardèche, mais c'est très long à parcourir.
Cordialement
Dominique

Responder

Volver a “Métiers d'autrefois”