Responder

dr en théologie

backhomet
female
Mensajes: 15
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Je n'ai aucune expérience en recherches protestantes mais il est temps de m'y mettre il semble!
Les archives ne sont pas nombreuses. Je vais voir avec un forum spécialisé mais je ne manque pas de vous faire passer les actes louches dés que je les retrouve!
Merci pour votre aide.
PP

bricor
bricor
Modératrice bénévole
Mensajes: 24040
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
backhomet escribió:
08 Mayo 2020, 16:07
Je n'ai aucune expérience en recherches protestantes mais il est temps de m'y mettre il semble!
Les archives ne sont pas nombreuses. Je vais voir avec un forum spécialisé mais je ne manque pas de vous faire passer les actes louches dés que je les retrouve!
Merci pour votre aide.
PP
Nous avons un forum dédié aux protestants : https://www.geneanet.org/forum/viewforum.php?f=42

j'ai étudié les protestants de ma région pendant deux ans, je connais un peu.

https://gw.geneanet.org/essaisbrigitte?lang=fr&m=NOTES&nz=moi&ocz=0&pz=brigitte

Marie Louise est très cultivée et surtout très curieuse et ne lâche jamais. Vous pouvez lui faire confiance !

Mais depuis le début de ce fil on vous dit de nous donner tous les détails.

Brigitte
Modératrice bénévole sans lien de subordination avec généanet.

Questions fréquentes
http://www.geneanet.org/forum/?topic=574496.0
________________________________________________________________
"A l'an que vèn, e se sian pas mai que siguen pas mens"

nbernad
nbernad
Mensajes: 6299
Bon ! ;)

Et les enfants dans tout ça ?

Ont-ils des actes de baptême ? protestants ou catholiques ?

Si ces actes existent, ils précisent peut-être la situation des parents

Si ce sont des protestants, on comprend qu'ils aient assuré la survie de leurs enfants en optant pour un baptême catholique, mais, eux, ça n'en faisait pas des gens mariés légalement.

Ils étaient concubins aux yeux des catholiques quoique peut-être mariés selon le culte de la Religion Réformée

Cet acte de mariage semble régulariser une union dans le catholicisme
Nadine

"Si la vie est éphémère, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel. ": Vladimir JANKELEVITCH
" L'avenir est un présent que nous fait le passé. " André MALRAUX

backhomet
female
Mensajes: 15
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Quant aux enfants, j'ai 10 actes de bapteme sur 12.
L'ainé est déclaré légitime sans la mention "mariés" pour les parents.
Ensuite les actes sont plus sobres: pas de "légitime" ni de "mariés".
En 1736 et 1738, les parents sont déclarés mariés, à tort il semble.
Pour le dernier en 1742, retour à la sobriété.

En tout cas, pas de mention péjorative. On dirait que ces mécréants étaient bien acceptés dans la communauté catholique et respectés.
Un peu trop à mon goût car je n'ai pas remarqué la particularité de ces actes tout de suite et l'origine de cette famille n'est pas précisée car certainement trop significative.

backhomet
female
Mensajes: 15
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,
J'ai enfin retrouvé l'acte où Nicolas de Laboisseret est décrit comme " dr en théologie professant la médecine".
https://archives.ardeche.fr/ark:/39673/vta6be36d0325df2ce8/dao/0/layout:linear/idsearch:RECH_29b2a7ba2f64c704f2ac9649ea4c65a2#id:939547847?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00¢er=821.347,-1025.573&zoom=6&rotation=0.000


J'ai 2 questions: était-ce fréquent? et où puis-je trouver les archives de son doctorat de théologie? protestant et catholique: on va mettre toutes les chances de mon côté!

Merci d'avance
PP

dbassanobarat
female
Mensajes: 1483
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Depuis le Moyen Age les Universités avaient trois facultés dites supérieures: la Médecine, le Droit et la Théologie.
Ces trois voies formaient les "cadres" religieux, politiques, bref les "élites", qui détenaient le pouvoir à tous les niveaux de l'organisation du Royaume.
Avant ce choix final d'une faculté "supérieure" les étudiants passaient par la faculté des Arts (ces étudiants étaient dits "artiens" et pas artistes!) où ils apprenaient grammaire,dialectique, rhétorique (le trivium qui permettait de savoir parler, organiser son discours, convaincre, communiquer..) et aussi le quadrivium arithmétique, musique, géométrie, astronomie bref les sciences mathématiques (même la musique est conçue comme une partie des mathématiques (la musique c'est calculer sans savoir que nous calculons dira Leibniz) ce n'est que nanti de cela qu'on se spécialisait.
Aux XVIè et XVIIème siècles quand on voulait s'élever dans le savoir on pouvait donc faire de la Théologie sans pour autant avoir la vocation à la prêtrise, d'autant que la connaissance du droit Canon y était enseignée comme les deux droits (civil et Canon ) sont enseignés dans les Universités de Droit.
Cela donnait des connaissances qui vous permettait d'accéder à l'élite bourgeoise des villes et des campagnes,donc à un statut social et pas seulement à un métier ,à des compétences techniques, cela vous permettait avec la possibilité d'acheter des offices (de notaire, de chirurgien ...) de vous forger un capital, de le transmettre si vous fondiez une famille, d'accéder à la noblesse de robe au bout de quelques générations, ou pour la théologie de faire votre chemin dans le clergé si vous optiez pour cet état.
Pour les Protestants ils ont commencé par être des étudiants devenus "Docteurs de l'université" comme les autres ,Calvin était juriste ayant fait ses études à Orléans, dans les villes, les territoires protestants on a continué à faire de la théologie à partir de sa Réforme dans la perspective calviniste par exemple en Navarre depuis Jeanne d'Albret, à Genève .
L'université Allemande même après la Révolution française a continué dans cette organisation (voir l'opuscule de Kant "le conflit des facultés") car la faculté de Théologie était non seulement une "faculté supérieure mais la faculté suprême", la Théologie étant vue comme la discipline la plus haute puis qu'elle était "science de Dieu.".
Donc ne vous étonnez pas si un chirurgien qui a acheté son office est devenu un "notable" du Vivarais sorte de la Faculté de Théologie avec le "diplôme de sortie".
Ceci dit il fallait pour devenir effectivement chirurgien passer par un apprentissage on trouve de tels contrats dans les archives notariales de l'Ardèche.
J'ai encore été trop longue !! désolée ! Je vais mettre ma soupe à chauffer !!!

Cordialement
Dominique

backhomet
female
Mensajes: 15
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Merci beaucoup pour cette réponse qui me démystifie pas mal le circuit universitaire.
Ca va m'aider à me mettre dans la peau de ce sosa rétif.
Si rétif que je finis par me demander s'il était bien honnête...
J'ai eu le cas avec un ascendant de la noblesse qu'il était difficile de retracer jusqu'à ce que je retrouve un faux acte de x assez grossier qui a suffi à prouver leurs origines pour des générations (lignée encore en vie). Je suis encore époustouflée par la témérité du tour de passe-passe dans une vie locale où tout le monde se connaissait. J'ai appris que ces fraudes à la noblesse étaient fréquentes et les amendes relativement abordables.
Donc, qu'en était-il de l'escroquerie au 17/18eme siècle? Y a t il des études sur le sujet?

dbassanobarat
female
Mensajes: 1483
Árbol : Gráfico
Ver su árbol genealógico
Bonjour,
Je vous donnais hier quelques renseignements sur les universités et la faculté de théologie.
Pour ce qui est de chirurgien j'ai trouvé dans les archives des notaires de l'Ardèche un contrat d'apprentissage concernant le frère d'une Sosa: Annet Gamon d'Antraigues, le plus jeune d'une fratrie dont le père est mort et qui est confié par son frère aîné comme "apprentif" à son beau frère Etienne Belledentis Rouchon de Chassiers époux de Marie Gamon (plus au sud) pour être chirurgien.
Les Gamon, les Belledentis Rouchon sont des familles de notaires sur de nombreuses générations (pour les Belledentis on parle de 14 générations de notaires pontificaux venus d'Avignon et devenus notaires royaux à Chassiers, Largentière ...) les trois frères Gamon catholiques auraient en 1703 assassiné le Comte d'Antraigues de Launay d'Antraigues (un sosa par la main gauche, protestant avant la Révocation...) et auraient été exécutés aussitôt mais je n'ai pas trouvé d'actes le confirmant en tout les cas plus de trace de notre Annet ni de ses frères après le contrat d'apprentissage.
Les Gamon, Belledentis feront souche.
Bourgeois plutôt, hommes de loi, il y aura un Conventionnel Gamon, mais aux 17è et 18è des branches seront anoblies chez les Belledentis et il y a un passage bizarre dans la noblesse et retour à la roture ...

Sur le site des AD Ardèche vous pouvez peut-être trouver trace de votre ancêtre et suivre (avec patience et précautions) les diverses branches en regardant "l'encyclopédie Mazon" à leur nom ?:
https://archives.ardeche.fr/archive/recherche/encmazon/n:132
ou la chronologie Mazon:
https://archives.ardeche.fr/archive/recherche/chrmazon/n:133

Regardez aussi ceci dans l'état des fonds Ad Ardèche et voyez si vous repérez vos ancêtres, après il faudra aller voir aux AD (je ne l'ai jamais fait) c'est extrêmement long à lire mais on finit par trouver des événements. correction du lien aller dans état général des fonds, puis archives anciennes, bailliages et sénéchaussées d'Annonay et Villeneuve de Berg et on tombe sur cela:

https://archives.ardeche.fr/data/files/cd07.diffusion/images/FRAD007_EGF/etat_des_fonds_des_archives_departementales_de_l_ardeche_archives_publiques_anciennes_b_cours_et_juridictions_bailliages_et_senechaussees_d_annonay_et_de_villeneuve_de_berg_b%201-149.pdf

Les universités où allaient les gens du Vivarais étaient Montpellier, Toulouse et peut-être Avignon, mais là je n'ai pas encore fouillé et je ne peux rien dire.
Pour Toulouse regardez si vous trouvez quelque chose ici c'est l'institut d'histoire du droit de Toulouse 1: https://www.ut-capitole.fr/recherche/equipes-et-structures/centre-toulousain-d-histoire-du-droit-et-des-idees-politiques-cthdip--346122.kjsp?RH=1321958554283
et les publications qui sont quelques part par là mais je n'ai pas le temps de chercher plus précisément ce qui concerne l'université de toulouse:https://cthdip.ut-capitole.fr/publications-du-centre-463956.kjsp?RH=1398238033611&RF=1398238033736

il y a enfin , mais là encore il faut de heures pour creuser à Toulouse les "sacs à procès" si vos ancêtres (essayez toutes les orthographes car l'indexation est hasardeuse) ont été mis en cause très fréquent chez notaires, chirurgiens très procéduriers ...
il y a de nombreux procès de l'Ardèche (Vivarais) pour tout du vol, aux mauvais contrat, à l'assassinat, mais qu'une toute petite partie est dépouillée: https://archives.haute-garonne.fr/archive/recherche/sacsproces/n:109

Du boulot sur la planche, j'espère que ces références vous seront utiles pour approfondir ce qu'a pu être la vie, le statut social, l'histoire de vos ancêtres indépendamment de la liste des noms façon bottin et des dates de l'arbre.
bien à vous
Dominique
Adjuntos
apprentissagebeelidentisgamonannet1701.jpg

backhomet
female
Mensajes: 15
Árbol : No gráfico
Ver su árbol genealógico
Que de richesses à explorer!
J'y vais de ce pas...
Merci encore
PP

Responder

Volver a “Métiers d'autrefois”